Vision à long terme

Les Sommets du Tourisme, réunissant principalement des élus des communes d’Auvergne-Rhône-Alpes, se sont déroulées le lundi 18 et le mardi 19 octobre, à l’Hôtel de Région.

Besoin d’un retour à la nature

La crise sanitaire a fragilisé un grand nombre de structures, mais grâce aux aides, elles ont pu continuer à aller de l’avant, et doivent aujourd’hui proposer un tourisme qui a du sens, et corresponde aux attentes. Le tourisme familial – nature, montagne, œnotourisme – marque l’esprit de la région, il en est la locomotive. « Nous sommes à la fin de la crise sanitaire, indique Sylvie Fayolle vice-présidente déléguée au tourisme, c’est le moment d’amorcer une nouvelle direction, en prenant en compte l’aménagement des territoires afin que le tourisme soit accessible à tous ». Les entreprises de tourisme doivent s’adapter et se transformer en définissant de nouvelles perspectives, tout en respectant les normes environnementales.

La région offre une grande diversité de paysages et d’identités, cela est une richesse. Le tourisme est un accélérateur économique dans les territoires. Le secteur a pourtant perdu quelques deux cent trente mille salariés pendant la crise sanitaire, il faut lui redonner de l’attractivité, par une mise en scène permanente des sites. « Il y a un potentiel de nature très fort en Auvergne-Rhône-Alpes, il faut exploiter les espaces qui le sont peu » lance Christian Mantéi président de l’agence de développement touristique Atout France.

La force d’Auvergne-Rhône-Alpes est de proposer toutes sortes de tourisme- pleine nature, itinérant, gastronomique, de montagne, thermalisme et œnotourisme – qui font partie intégrante de l’économie de la région.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.