Vers la propreté

Les élus du 1er arrondissement ont un souci de transparence en matière de la qualité de l’ai qui est un enjeu de santé publique.

Collecter les déchets

Ceci, d’autant plus après la crise sanitaire, alors que les Lyonnais ont changé de comportement, et redécouvert les parcs et jardins. Le Jardin des plantes et les quais de la Saône sont particulièrement appréciés en cette période printanière, et les déchets ont tendance à augmenter en ces lieux. La mairie souhaite qu’ils soient mieux adaptés, et pour cela va fournir des bacs à ordures supplémentaire, dans un objectif de propreté, puis d’autres sites de l’arrondissement seront surveillés. « Cela prendra un peu de temps, indique Jean-Christian Morin adjoint délégué à la propreté, au cours du Conseil d’arrondissement du mercredi 4 mai, nous poussons très fort auprès de la Métropole, pour obtenir ces poubelles supplémentaires ».

Pour la mairie du 1er, bien qu’ils soient beaucoup décriés, les urinoirs situés place Louis Pradel sont pratiques. « C’est leur absence qui était choquante, assure l’adjoint, il y avait un vrai manque de toilettes publiques dans la ville ». Et de préciser que pour l’instant il s’agit d’une expérimentation, et qu’il sera toujours possible d’apporter des améliorations. La municipalité espère, d’ici la fin du mandat, avoir comblé ces besoins en équipements publiques de façon à ce que les urines n’aillent plus dans les fleuves.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.