Utopie devenue réalité

Sur le site reconverti de l’ancienne prison Saint-Joseph, Habitat et Humanisme a inauguré mercredi 8 juin, le Résidence Emmanuelle Mounier qui accueille cent vingt étudiants, et vingt-et-une personnes en convalescence.

Impressionnante métamorphose – Ce projet fruit d’une grande amitié faite de confiance entre différents partenaires,  met en valeur un lien intergénérationnel qui contribue à la qualité de la vie. Ces lieux austères se sont ouverts grâce à une forte volonté du Père Bernard Devert, fondateur d’Habitat et Humanisme, et du Père Michel Quesnel recteur de l’Université Catholique en 2009, qui suite à un appel à idée pour la reconversion des prisons,  ont déposé un projet très vite apprécié.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce lieu de mixité sociale, est un lieu de partage entre des personnes fragilisées et des étudiants issus de tous horizons, qui s’engagent à donner de leur temps, source de bienfait pour les uns et les autres

« Ce projet incarne les idéaux et aspirations de la cité » soutient Gérard Collomb maire de Lyon. En effet, reconstruire la ville sur la ville, en en changeant la destination permet qu’une page d’histoire se tourne, tout en conservant des traces du passé. Habitat et Humanisme a su, dans cet espace de vie où les uns prennent soin des autres, être inventif. « L’individualisme et le collectivisme ont été dépassés pour rejoindre la solidarité, avance Bernard Devert, osons entreprendre et innover en sa faveur ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.