Une page noire

La communauté ukrainienne de Lyon a commémoré l’Holodomor, grande famine provoquée par le régime stalinien, le samedi 26 novembre place Antonin Poncet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Afin de briser la résistance contre le régime bolchevique, un véritable génocide eu lieu en 1932 et 1933. Toute la production de l’Ukraine, grenier à blé de l’Europe était réquisitionné, pendant que l’URSS exportait des tonnes de céréales. Sept millions de personnes sont mortes de faim au cours de cette période. « Souvenons-nous de ce peuple, paysans et intellectuels, qui a tant souffert, indique le président, l’Ukraine a été torturée, pillée, génocidée ». Témoignage face à des destins brisés, cette cérémonie commémore une période de l’histoire qui doit s’inscrire dans les mémoires, afin que de telles atrocités ne se reproduisent jamais.

Il y a trois ans, l’Ukraine s’est soulevée contre le joug soviétique. Aujourd’hui, le pays qui souhaite vivre dans une Europe moderne et non dans une Russie moyenâgeuse, est toujours en guerre pour la remise en cause d’un système qui ne lui convient pas. « Œuvrer pour la cause ukrainienne, c’est œuvrer pour l’humanité ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.