Une nouvelle page

Le chantier du Musée des Arts décoratif, rue de la Charité, n’est pas facile, car il n’y a pas beaucoup d’espace. Il est la première phase d’un projet de grande ampleur.

Un chantier exemplaire

Cet hôtel particulier du XVIIIe, joyau de la parcelle car il est protégé au titre des Monuments Historiques, est le dernier qui soit encore ouvert au public à Lyon. « Cette rénovation est un projet phare dans le 2e arrondissement » indique le maire Pierre Oliver lors de la visite de chantier du jeudi 21 octobre. Un diagnostic précis a permis de voir chaque détail, et de restaurer ce bâtiment d’une grande importance, attribué à l’architecte Jacques-Germain Soufflot.

L’Hôtel a été transformé en musée en 1925, puis les conservateurs successifs ont apportés leurs touches personnelles. Au cours de cette réfection, les architectes du patrimoine essaient de se rapprocher le plus possible du bâtiment primitif, tout en respectant la synthèse des siècles, et en l’adaptant aux modalités du XX1e.

Un drapé de verre entourera l’Hôtel de Villeroy. Le musée fera sept mille mètres carrés, soit le double de la surface actuelle. « La force du projet est de faire communiquer les deux hôtels par une construction nouvelle, et de l’ouvrir sur l’extérieur » déclare le directrice Esclarmonde Monteil.

Le travail de restauration est fait tout en finesse et en détail, les Monuments Historiques ne sont jamais figés !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.