Une longueur d’avance

Une navette électrique autonome et intelligente, sans conducteur, doit être mise en service en Juin prochain à la Confluence. Elle circulera entre le pôle de loisirs et l’immeuble GL Events, voire le Musée des Confluences lorsque le passage Magellan sera ouvert, à une vitesse pouvant aller jusqu’à 45 Km/h. « Ce concept est conçu pour assurer un trafic régulier de navettes » indique Christophe Sapet, patron de l’entreprise Navya qui a mis au point cette nouvelle technologie. Ce mini-bus de quinze places, fruit de dix années de recherche, a une autonomie de six heures, mais compte tenu des arrêts, elle peut être portée à douze heures. A l’achat, ce véhicule revient à cent quatre-vingt mille euros environ, mais le coût de fonctionnement est estimé de 30 à 40% moins cher qu’une ligne classique. Dans un premier temps, ce moyen de transport sera un complément de la navette actuelle, qui a tout de même du souci à se faire, quant à sa pérennité pour les années à venir !

Naya 2

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.