Une institution dans la presqu’ile

Heureusement qu’il y a encore des passionnés de livres et de lecture, car aujourd’hui l’écrit papier n’a plus le vent en poupe, nous sommes à l’air du numérique. Rencontre avec Guillaume Decitre, patron d’une entreprise familiale dont les fondements sont à Bellecour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sentez-vous une évolution dans le monde de la librairie et dans quel sens ?                                                                                                       Je représente la quatrième génération d’une librairie qui pendant de nombreuses années fut exclusivement religieuse. Puis petit à petit, au milieu du XXe siècle, nous sommes montés en puissance, pour nous développer sur le roman, l’histoire, la BD. Il faut des magasins relativement grands, pour avoir le bon livre au bon moment au bon endroit, mais nous disposons d’un catalogue de sept cent mille titres, il est tout à fait possible de faire venir d’un autre point de vente, ou de commander l’exemplaire manquant. Notre philosophie est tout de même de permettre à chacun de trouver chez nous ce qu’il désire. La vente de livres sur internet et de livres numériques, qui fait actuellement 3 à 4% des ventes, est en croissance. On constate qu’il y a de plus en plus de numérique, mais que le livre est toujours là, d’ailleurs une autre activité est la vente aux professionnels, comme les bibliothèques.                   Nous avons également développé un catalogue digital dont se servent tous les professionnels, Amazon, la Fnac etc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La population semble de moins en moins attirée par le livre, quelles sont les autres alternatives ?                                                            Nous souhaitons faire évoluer la librairie en nous adaptant aux différents usages. Les achats en ligne puis la livraison sont particulièrement appréciés. L’enjeu est de croiser les différentes formes d’achat et de lecture, car la vente de livres papier diminue de 1 à 2% par an. Il faut donc trouver d’autres alternatives pour que l’entreprise continue à se développer. Avec nos huit librairies, nous essayons d’ailleurs de mailler le territoire régional.                                                                                  Le monde de la librairie est difficile, le pourcentage des français qui ne savent pas lire est contrairement à ce que l’on pense, en augmentation. En revanche, le temps libre augmente, on constate un léger retour de la jeunesse vers la lecture, nous essayons de les encourager. Pour cela, nous avons créé des coins lecture pour enfants dans nos librairies, et mettons des boites à livres dans les quartiers où rien n’est proposé.        A partir de 2016, nous offrirons des livres en langues étrangères.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.