Une communauté sous le choc !

L’emblématique curé David Gréa, qui voulait « dépoussiérer » l’Eglise, très apprécié par un grand nombre de jeunes pour les cérémonies de pop louange qu’il a initiées il y a une dizaine d’années à l’église Sainte-Croix, avant de les délocaliser à Sainte Blandine pour avoir plus de place, quitte le sacerdoce pour … se marier !

Un moment de crise
Coup dur pour le diocèse et pour le Cardinal Barbarin qui avait confiance en lui, et le soutenait dans sa mission auprès de la jeunesse
Pour se décharger, David Gréa dit qu’après l’avoir appelé au sacerdoce, Dieu l’appelle à se marier. Trêve de plaisanterie, jusqu’à aujourd’hui, un prêtre prononce des vœux pour l’éternité, et non pour une période déterminée durant laquelle il a chamboulé pas mal de choses, entre autres, moquette et construction d’une mezzanine pas encore terminée, à l’intérieur de l’église. Et l’initiateur de cela s’en va sans coup férir.
Si certains paroissiens tels qu’André pensent « qu’il ne sera pas trop difficile de le remplacer », de nombreux autres en ont les larmes aux yeux. Cependant le diocèse souhaite que « cette belle communauté poursuive son itinéraire ».
Pendant ces dix ans, David Gréa a insisté sur le besoin de moderniser l’église. « A partir d’objets connectés, de réalité augmentée, on peut changer le rapport à l’écriture, aux sacrements », explique-t-il. Et pourtant, c’est lui et lui seul qui a décidé de tout lâcher et de laisser le diocèse bien embarrassé.
Derrière tout cela, est relancée une polémique déjà plusieurs fois soulevée, celle du mariage des prêtres.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.