Un métier, une passion

Les élus du 1er, voulant se mettre à l’écoute du monde de la culture très présent dans l’arrondissement, ont organisé une réunion rassemblant artistes, techniciens et intermittents du spectacle et lieux d’accueil, le mardi 27 avril.

Période très compliquée sans visibilité

La ville organise les politiques culturelles, et soutient ce secteur. La municipalité a d’ailleurs mis en place, dès son élection, un fonds d’urgence de quatre cents millions d’euros destiné à empêcher nombre de structures de sombrer. Dans le 1er, quarante-six sur cent quatre-vingts ont bénéficié de ces aides.

Cela n’empêche pas que depuis un an, tous les acteurs culturels soient dans une situation très difficile. « C’est la catastrophe, indique l’un d’eux, nous n’avons plus de motivation, l’inactivité mine notre passion ». Certains ne veulent d’ailleurs plus faire ce métier, et se reconvertissent dans d’autres domaines. « Vous êtes des acteurs essentiels pour la vitalité et le dynamisme de notre arrondissement, assure pourtant la maire Yasmine Bouagga, nous avons besoin de vous ».

L’arrêt des activités culturelle agit sur le moral de tous les acteurs qui sans perspective ne peuvent agir. Tous n’ont pas la force de caractère nécessaire pour résister, d’où plusieurs dépressions nerveuses, et même quelques suicides.

D’autre part, si les comédiens attendent avec impatience de remonter en scène, le public est tout aussi impatient de pouvoir assister à des spectacles réjouissants et divertissants.

Beaucoup d’émotion et de colère sont ressorties des propos des différents intervenants. Cependant certains savent rester optimistes. « Ce marasme nous permet de rebondir, et de faire un travail de fond qui nous permettra dès la réouverture, de plaire au public ! ». De ce fait les artistes ne restent pas les mains dans les poches, ils essaient de transformer leur façon de travailler.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.