Tradition contrariée !

La Fédération Française des Artisans Fleuristes (FFAF) a demandé au gouvernement d’interdire la vente de muguet à la sauvette, le 1er mai, tradition populaire très à l’honneur !

Depuis plusieurs années, la FFAF dénonce ces ventes sauvages qui échappent complétement au contrôle de l’Etat et à l’assujettissement des différentes taxes ou impôts en vigueur, engendrant une distorsion de concurrence manifeste. Selon les estimations de 15 à 20% du muguet produit en France est vendu sur la chaussée le 1er maiet ce par un véritable réseau organisé dépassant largement la traditionnelle vente bonne enfant tolérée à l’origine. En plus, elle fait figure d’exception car elle ne fait l’objet d’aucune autorisation, seule une distance minimum avec le fleuriste le plus proche est demandée !

Dans le contexte actuel, les professionnels du végétal devraient être le circuit de distribution privilégié pour la vente de muguet, à la fois pour s’assurer du strict respect des gestes barrières et également pour répondre pleinement aux attentes des consommateurs en termes de qualité́ et de savoir-faire.

En 2020, le Gouvernement avait proscrit pour la première fois, la vente du muguet à la sauvette dans l’espace public, en raison du confinement appliqué sur le territoire, mais cette année elle est de nouveau autorisée !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.