Tournant à cent quatre-vingts degrés !

La Ville s’engage à faire du climat le fil conducteur du plan de mandat. Les enjeux climatiques et environnementaux vont ainsi se retrouver dans toutes les politiques municipales.

Plan de mandat bien fourni

Le climat s’inscrit donc dans la Programmation Pluriannuelle d’investissement (PPI) à travers l’amélioration énergétique des logements, du parc de véhicules, de la végétalisation, des émissions de gaz à effet de serre qui doivent baisser de 30% d’ici 2030 pour arriver à la neutralité carbone en 2050.

De ce fait, l’axe majeur de ce nouveau plan de mandat est la transition écologique.  » Il est nécessaire de renforcer la participation citoyenne de tous les acteurs, indique Yasmine Bouagga maire du 1er, lors du Conseil d’arrondissement du mercredi 10 Mars, car la ville instaure un nouveau cadre  quant à son ambition climatique ». Ce plan de mandat fixe les grandes orientations de la ville quant aux enjeux contemporains, il s’agit de réconcilier Lyon avec le vivant, pour en faire une ville résiliente, inclusive, égalitaire et durable, en tenant compte de l’environnement.

Chaque secteur impacté

Transition écologique dans tous les domaines, du patrimoine au logement, en passant par les mobilités en limitant la circulation et en piétonnisant la presqu’ile, le retour de la nature en ville en développant de nombreux espaces verts et en végétalisant les cours d’écoles , en mettant en place la démocratie sanitaire, afin de réduire les inégalités au regard de la santé, en introduisant plus de justice sociale, en travaillant pour la sécurité et pour l’égalité entre les hommes et les femmes, en dynamisant l’économie locale, et en rénovant les structures sportives. En un mot, faire de Lyon une capitale de l’écologie connectée au reste du monde !

La ville doit être pensée pour les générations suivantes, pour le monde de demain. Pour aller dans ce sens, l’école Michel Servet sera rénovée, et plus de culture introduite aux Subsistances, la Galerie des Terreaux rouverte pour accueillir économie circulaire et expositions. « L’urgence climatique est là, et les défis sont nombreux » assure Noé Froissard élu dans le 1er, délégué à l’urbanisme et à l’énergie.

La PPI part des besoins du terrain, et participe à la relance de l’activité économique. Il est prévu d’engager un milliard ceux cent cinquante millions d’euros au cours du mandat ! « Pour engager tout cela, nous nous appuierons sur les collectifs d’habitants, poursuit la maire du 1er, afin de remettre en service certains lieux comme les bains douches impasse Flesselle ».

Lyon s’engage pour le développement de la nature en ville qui d’après elle, est indispensable pour le bien-être et la préservation de la biodiversité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.