Tomber sur la tête

Le Ministère de l’éducation nationale adresse aux élèves de 3ème des collèges un test d’anglais obligatoire qui compte pour le brevet et doit être réalisé par les élèves d’ici le 22 avril 2022.

Que suis-je ?

Lors de leur connexion, les élèves doivent renseigner leur sexe, et pour cela choisir une des trois réponses proposées :

  • Homme
  • Femme
  • Autre

L’association Juristes pour l’enfance demande au ministère de l’éducation nationale la rectification immédiate du test et le retrait de la troisième réponse « autre ».

Il est en effet inadmissible qu’un test d’anglais soit l’occasion et le prétexte pour véhiculer auprès de jeunes collégiens une idéologie remettant en cause la binarité des sexes et l’existence de deux sexes, homme ou femme, idéologie sans le moindre fondement scientifique et à l’encontre de l’évidence comme de l’expérience la plus commune.

L’obligation de se prononcer dans un contexte incluant la possibilité de choisir un sexe qui ne serait ni homme ni femme mais « autre » est une violence de nature à susciter chez les jeunes sommés de se positionner dans cette perspective, doutes, inquiétudes et perte de repères, d’autant plus qu’ils sont sollicités dans le cadre scolaire et que l’idéologie ainsi promue est en quelque sorte validée par l’institution elle-même.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.