Sur tous les fronts !

Au cours du Conseil municipal du jeudi 28 janvier, la Ville a fait part des projets actuels ou futurs qui lui tiennent le plus à cœur.

Angle humanitaire

Sa première réponse à la crise sanitaire a été le dépistage, d’abord aux sorties du métro, où quelques dix mille personnes ont été testées, puis à partir de septembre 2020, au Palais des sports de Gerland. Ce dernier est aussi depuis quelques jours, devenu centre de vaccination où plus de cinq mille personnes ont déjà été vaccinées, mais le retard de livraison des doses se fait sentir. « Nous demandons plus de transparence en ce qui concerne ces livraisons, afin que les Lyonnais puissent avoir plus de perspectives quant à leur rendez-vous » indique Grégory Doucet maire de Lyon. Cette crise creuse les inégalités, un besoin d’action social très fort se fait sentir.

Les conséquences économiques sont également importantes. La ville aide plusieurs acteurs, dont les commerçants et les forains, car il est important de soutenir le tissu économique local. Un fonds d’urgence de quatre millions d’euros a été mis en place pour agir au niveau culturel, principalement auprès des artistes et des bibliothèques qui peuvent ainsi rester ouvertes pour accueillir un grand nombre de visiteurs afin que la culture reste accessible. « Nous souhaitons également que les musées et cinémas puissent rouvrir sans tarder » poursuit le Maire qui pour cela a écrit au Premier Ministre. La Ville est pleinement investie dans cette crise sanitaire qui est un prétexte pour accélérer dans la transition écologique et sociétale.

Angle écologique

Pour mettre en œuvre la transition écologique, il est nécessaire d’investir maintenant, pour l’avenir. « Le coût de l’inaction est bien supérieur à celui de l’action » déclare la 1ère adjointe Audrey Hanotte. Pour la municipalité, il a jusqu’à maintenant, trop peu été fait dans ce domaine, il faut rattraper le temps perdu. Pour cela, la réduction thermique et celle de la voiture sont les deux principaux axes sur lesquelles elle va insister. La ville investit donc dans un plan d’équipement de un million deux cent cinquante mille euros, pour rattraper le retard concernant les bâtiments publiques, principalement crèches et écoles. « Nous prévoyons d’augmenter les dépenses de fonctionnement, pour à court et moyen termes, générer des économies d’énergie » poursuit l’adjointe.

La végétalisation des rues est également importante, tout comme l’économie sociale et solidaire, ainsi que la participation citoyenne.

La solidarité, la protection et le droit au logement préoccupent les élus, qui sur ces sujets travaillent avec les associations, et demandent le concours de l’Etat. De nombreuses personnes à la rue ont déjà été relogées, et la volonté municipale est d’impulser une dynamique qui permette de trouver des solutions durables. Le problème des tentes rue et place de la République est en passe de se résoudre, car la ville a mis en place quatre caravanes à Vaise, que les sans-abri doive rejoindre à la fin de la semaine.

La ville prend sa part au mal-être des étudiants, en mettant des locaux à disposition des associations, pour la distribution de nourriture.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.