Sublimer et démystifier le corps

Une vente aux enchères de photos de bustes de femmes, organisée par l’association Spacejunk pour la huitième édition à travers le projet Vénus, a eu lieu le vendredi 15 décembre à l’Hôtel de Ville, sous le marteau de Maître Jean-Baptiste Renard.

Art et santé

L’objectif de ce projet est d’inciter les femmes à pratiquer le dépistage du cancer du sein, et tout en mettant en valeur certains artistes, de véhiculer des messages sur cette maladie. Les taux de dépistages sont trop faibles en France et particulièrement à Lyon, où seulement 46% des femmes font régulièrement des mammographies, et la tendance est à la baisse. «  Il y a des quartiers où le dépistage a du mal à arriver, précise le Docteur Pascale Romestaing, pourtant lorsqu’un cancer est dépisté relativement tôt, les chances de guérison sont très nettement augmentées ! » Ce projet est autant d’opportunités pour s’exprimer avec facilité et liberté sur la maladie, et de convertir les femmes de toutes provenances, de tous âges et de toutes conditions sociales, à la nécessité de se faire dépister, afin de prévenir la maladie.

« Je suis très fière d’avoir participé à ce projet, indique Bernadette, quand on a été comme moi atteinte, on a une optique différente sur la maladie ». De son côté, Charlotte est très heureuse d’avoir été un maillon de la chaine qui décèle le cancer du sein.

Le projet Vénus permet de briser les tabous associés à la maladie, d’échanger sur l’importance du dépistage et d’offrir une vue artistique du corps de la femme.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.