Sous le tapis !

En introduction du conseil du 2e arrondissement du jeudi 20 janvier, le maire Pierre Oliver a souhaité que 2022 permette à tous de retrouver la liberté dans ce monde cloisonné depuis deux ans, que les évènements culturels, sportifs et autres, qui permettent aux habitants de se retrouver, reprennent. « Je souhaite, et l’équipe municipale avec moi, que 2022 nous permette de repartir sur de bonnes bases, en nous apportant une nouvelle dynamique ».

Social avant tout

La Métropole a la volonté, à travers la révision du Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat (PLUH), de rehausser le seuil du logement social. La mairie du 2e pense que cela est un frein à la construction qui a déjà beaucoup décru. « Ce PLUH permettra de loger plus facilement les Lyonnais dont 60% sont éligibles au logement social, comme à la Confluence où il y a beaucoup de verdure » indique Valentin Lungenstrass adjoint à la mobilité. Cependant, pour Pierre Oliver cela va plomber la construction, car beaucoup trop d’emplacements sont réservés au logement abordable.

La mairie du 2e souhaite que le maire de Lyon prenne plus à corps les problèmes de sécurité en installant de la vidéosurveillance et en recrutant des policiers municipaux. « Les délinquants pourrissent le quotidien des Lyonnais, lance Pierre Oliver, c’est la coordination de tous les acteurs qui permettra d’avancer dans ce domaine ». Il faut tout de même reconnaitre que les rodéos ont diminué dans la presqu’ile !

Restrictions imposées

Le nouveau règlement local de publicité veut garantir un cadre de vie agréable et développer une attirance métropolitaine. Pour ce faire, la publicité lumineuse en ville et sur les toits va être interdite. La municipalité a décidé que c’est du gâchis, mais c’est sans compter que la publicité lumineuse met une certaine ambiance dans la ville, et participe à l’éclairage de celle-ci, que certains lieux se trouverons dans le noir, et que cela va participer à la destruction d’emplois. Pour Valentin Lungenstrass, c’est la lumière publique qui doit éclairer, et non les enseignes publicitaires.

La Zone à faibles Emissions (ZFE) doit entrer en vigueur en septembre prochain. Les vignettes crit’air 5 seront interdites, or il y a un grand nombre de voitures ayant cette vignette, que vont faire les propriétaires ? Tous les Lyonnais ne peuvent pas acheter une voiture neuve dans les neuf mois ! D’autant que l’agenda lyonnais différencié de celui de l’Etat empêchera les aides de ce dernier.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.