Renouvellement et requalification

Plusieurs sujets traités au cours du Conseil municipal du jeudi 16 décembre, sont à mettre en exergue.

A hauteur d’enfant

La municipalité veut faire de Lyon la ville des enfants. Pour cela, elle rénove les cours de récréation en les végétalisant, elle interdit la circulation devant les écoles, et isole les bâtiments. Elle met également en place un nouveau projet éducatif, pour le bien-être et l’épanouissement des enfants, en confirmant la laïcité, l’engagement, la lutte contre les discriminations, la promotion du dispositif Coup de pouce pour les maternelles afin de leur éviter un décrochage scolaire dès le départ, en étant au plus proche du terrain et des familles. Il s’agit également de redonner la parole aux enfants, par l’intermédiaire du Conseil d’arrondissement des enfants qui existe dans plusieurs arrondissements, dont le 1er qui a été précurseur en la matière. Il est tout de même à relever que des familles sont à la rue et que certaines autres les accueillent et les nourrissent, la ville et l’Etat dont c’est la responsabilité, ne le faisant pas

Développer le service public

2021 a été impacté par la crise, à hauteur de vingt-trois millions d’euros, mais l’encours de la dette a diminué de vingt millions d’euros. 2022 verra une augmentation des dépenses de fonctionnement, car la ville a reçu plus de recettes que prévu. De ce fait elle va renforcer le service public du quotidien, en augmentant les bas salaires des employés municipaux, et particulièrement ceux des femmes de façon à réduire l’écart existant avec celui des hommes, et d’augmenter le pouvoir d’achat, elle va également tenir compte de la pénibilité. Cinquante nouveaux postes de fonctionnaire vont être créés, car comme le dit Grégory Doucet maire de Lyon « Nous voulons investir sur l’humain, en reconnaissant les agents de la ville car notre majorité tient au service public, colonne vertébrale de notre Etat ».

Trop c’est trop !

Il est difficile de trouver un logement en ville, les prix sont trop élevés, le marché s’enflamme, et les locations touristiques airbnb sont de plus en plus nombreuse. Aussi depuis Novembre, la ville a-t-elle procédé à l’encadrement des loyers, et elle a l’intention à partir de 2022, de faire la chasse aux plateformes airbnb, car ces derniers doivent rester occasionnels, et ne pas empiéter sur les logements des lyonnais. D’autre part, les logements municipaux vacants vont être mis à la disposition d’associations qui logeront des personnes ou familles totalement démunies.

Initiatives municipales

La reprise se fait dans un contexte sanitaire contraint, ce qui oblige le secteur culturel à élargir son éventail de propositions, comme dans les écoles, où désormais les élèves bénéficient d’une éducation culturelle et artistique, que soutient la ville à hauteur d’un million d’euros, toujours attentive à la mobilisation du secteur culturel.

Face à la frilosité des Etats en matière de transition écologique, la Ville de Lyon, qui a une politique globale de sortie des énergies fossiles veut agir d’une manière concrète. Ceci en réduisant le gaspillage, en agissant sur les énergies renouvelables, et en recherchant l’efficacité énergétique par une rénovation thermique des bâtiments.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.