Région dans le vert

L’Assemblée plénière de la Région qui a eu lieu le jeudi 16 décembre, la dernière de l’année 2021, s’est voulue quelque peu rassurante.

Relance pour l’avenir

Depuis plusieurs années, les Régions sont ponctionnées par l’Etat, et c’est douze millions d’euros supplémentaires, qui en 2022 ne rentrerons pas dans les caisses d’Auvergne-Rhône-Alpes. « Si l’Etat ne se retirait pas, nous pourrions investir encore plus » indique le président Laurent Wauquiez.

Les dépenses de fonctionnement, constituées pour moitié de celles générées par les transports et les lycées, évoluent moins vite que les recettes du fait des économies faites sur les dépenses administratives, ce qui permet de dégager un autofinancement.

Pour l’action économique, l’aménagement du territoire, la santé et le handicap, un milliard trois cent quatre-vingts millions d’euros sont programmés pour 2022. Ce budget permet à la Région de se projeter dans l’avenir, et d’investir pour sortir de cette crise par le haut.

Auvergne-Rhône-Alpes ne jette pas l’argent par les fenêtres, sa gestion saine de l’argent public lui permet d’investir et de créer des emplois.

Plan de relocalisation

La région est attractive pour les entreprises. « Nous voulons regagner notre souveraineté industrielle, indique Stéphanie Pernod-Beaudon 1ère vice-présidente, en réintroduisant des fabrications qui avaient émigré souvent bien loin de la France ». De ce fait Auvergne-Rhône-Alpes met du foncier à disposition des entreprises, et crée des zones d’activité afin que les industries du futur comme l’informatique, et les industries décarbonées puissent venir s’installer. Son objectif est de développer les entreprises existantes, et d’en attirer de nouvelles. « Par les formations, nous créons beaucoup d’emplois industriels, poursuit la vice-présidente, il faut des entreprises pour les embaucher ».

Plusieurs entreprises ont déjà relocalisé leur production, dans différents secteurs et dans tous les départements, ce qui est une force pour Auvergne-Rhône-Alpes, c’est la réponse au cri de détresse des territoires. Et cela n’est pas fini, car un premier objectif est de faire revenir trente mille emplois en Auvergne-Rhône-Alpes !

Ne pas céder à la facilité

La Région poursuit également ses actions en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes – deux cent mille en 2021, et déjà douze féminicides –  en offrant plus de sécurité dans les transports, en mettant des logements à leur disposition, et en faisant de la sensibilisation dans les lycées par l’intermédiaire d’associations. Elle veut développer de nouveaux partenariats pour proposer des actions innovantes en rapport avec les femmes.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.