Ras le bol général !

Malheureusement, le Préfet n’a pas entendu les commerçants de la presqu’ile qui lui ont dit qu’ils ne veulent plus de manifestation entre Rhône et Saône jusqu’à la fin de l’année, et il a autorisé celle du samedi 12 décembre contre la sécurité globale, à terminer sa course, comme la semaine précédente, place Bellecour.

Climat pesant

Environ deux mille manifestants ont donc pour le troisième samedi consécutif, envahi la place en fin d’après-midi, au grand désespoir des commerçants qui n’en peuvent plus. « Dès qu’ils arrivent, je ferme et j’éteins les lumières, affirme Marie-Claude Masurel patronne de la Maison Chantelot, je ne tiens pas à ce que ma boutique soit saccagée par des sauvages ! ». Si la police n’était pas là, il est probable que les commerçants se défendraient eux-mêmes, car ces manifestations à répétition, avec violences, les empêche de travailler correctement. Effectivement, lors de ces moments violents, les clients préfèrent rester dans les rues derrière, alors que d’autres sont bloqués ou se réfugient dans les magasins encore ouverts.

Ces manifestations gênent toujours les mêmes commerces, spécialement ceux situés sur et autour de la place Bellecour. Comme le dit Luce Bouterige, patronne de la Coutellerie de Lyon, « ils devraient s’en prendre aux élus qui sont tranquilles dans leur bureau et ne voient pas ce qui se passe sur le terrain ». Ils vont même jusqu’à l’extrémité de la place ! « Samedi dernier, deux ont été mis à terre et menottés par la police devant ma boutique » assure la patronne de In Cuisine située au débouché de la rue Colonel Chambonnet.

Les riverains sont également excédés, ils en ont ras le bol d’avoir droit aux cris et gaz lacrymogènes tous les samedis. Certaines fois, ils ne peuvent ni entrer, ni sortir de chez eux ! Il est temps que cela cesse, mais encore faut-il que le gouvernement comprenne et acquiesce ce que veulent les manifestants, et samedi dernier, ils demandaient encore une fois le retrait de l’article 24 de la loi sur la sécurité globale.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.