Propriétaires en déroute !

Depuis le début du mois de septembre, l’encadrement des loyers est effectif dans la Métropole, bien que l’exemple parisien montre que ce n’est pas très efficace.

Un véritable casse-tête

Les professionnels se doivent d’appliquer cet encadrement, mais les bailleurs qui gèrent directement leurs biens, risquent de passer outre, et comme il y a peu ou pas de contrôle, cette loi ne sera pas appliquée par ces derniers.

L’encadrement des loyers ne répondra donc pas favorablement à la volonté de les maitriser. L’augmentation des loyers tient au fait que la Métropole et Lyon particulièrement, manquent de logements. L’encadrement des loyers ne solutionnera pas ce problème. Il faut une volonté politique de la Métropole pour lancer un programme de constructions.

L’encadrement des loyers est un nouveau signe négatif envoyé aux investisseurs qui participent à l’acte de construction, et aux propriétaires bailleurs qui devraient être incités à faire des travaux d’éco-rénovation, pour offrir un logement dans les normes à leurs locataires, ce qu’ils ne pourront plus faire si les loyers sont bloqués, alors qu’il est nécessaire d’en prévoir, car à compter de 2023, les logements notés E, F et G sur le DPE, seront interdits à la location. Beaucoup sortiront alors du parc locatif, et la situation sera encore plus tendue qu’aujourd’hui.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.