Printemps inexorable !

Dans le cadre de la journée mondiale du théâtre, une manifestation peu ordinaire, toute en déclamations et en vers, s’est tenu le samedi 20 mars, place des Célestins.

La vie s’en va !

Les acteurs et le monde de la culture sont en colère, leurs poumons s’enflamment. Ils ont défendu la liberté de travailler, en déclamant des textes forts et des poèmes sur le parvis du Théâtre des Célestins. Le monde a faim, il faut extraire de la culture, des idées qui le nourrissent. « Nous protestons contre le rétrécissement imposé de la culture, qui jusqu’à maintenant n’a jamais été affecté par la vie, clame un orateur, ce sacré virus nous empoisonne et nous détruit ».

Pourtant la culture est un moyen de comprendre la vie, elle permet de soigner les têtes en offrant à chacun la possibilité de s’évader, elle est aussi importante que les hôpitaux ! Cette nourriture indispensable peut être considérée comme un service public, un art moral et intellectuel de la condition humaine. Faire du théâtre, c’est se mettre à l’écoute du monde, pour divertir les hommes. Le théâtre est toujours présent dans la société de tous les jours, il permet d’établir des liens non seulement entre spectateurs, mais aussi entre citoyens. Sans le théâtre et la culture, la joie de vivre des uns et des autres n’est plus !

Aussi, l’ensemble des acteurs demandent-ils la réouverture immédiate des lieux culturels, afin que tous aient la possibilité de revenir assister à ces pièces, de revenir voir ces films qui pendant quelques instants les font rêver. « Ce sera alors une vie artistique renouvelée, indique Pierre-Yves Lenoir co-directeur du Théâtre des Célestins, sans course à la marchandisation de la création, pour une vie culturelle retrouvée ». Ça ne peut pas continuer comme actuellement, l’hiver des compagnies a assez duré !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.