Prévenir les dangers

La mairie du 2e souhaite l’aménagement de la rue Sala, non en une piétonnisation totale, mais en la création d’une zone de rencontre, au minimum entre les rues de la Charité et Auguste Comte. La ville répond « d’accord, mais c’est vous qui financez ! ». Mais cela n’est pas possible. « Nous avons une petite enveloppe, indique le maire Pierre Oliver au cours du conseil d’arrondissement du mardi 14 septembre, la ville marche sur la tête ! ». Il est pourtant d’une importance capitale que cette rue dans laquelle il y a des enfants – école Michelet, square Widor, collège Chevreul – soit sécurisée, car les voitures roulent beaucoup trop vite, et les trottoirs sont très étroits. « Certes, la voiture est un élément important pour certains riverains, mais ils pourront toujours l’utiliser d’une manière plus appropriée, lance l’association Réagir l’Enfant et la Rue, quant à la circulation de transit, elle diminuera d’elle-même ensuite ».


La mairie centrale propose de sécuriser les abords de l’école Michelet, mais la mairie du 2e, qui veut faire cohabiter les différents modes de déplacements, de la voiture au piéton, se prononce contre, car elle estime que la ville veut trop contraindre la voiture. D’autre part, la piétonnisation devant l’école Lamartine est loin d’être satisfaisante, les scooters, vélos et trottinettes ayant libre accès.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.