Préparer une exposition

Le Musée des Beaux-Arts, ouvert en 1803 dans l’ancien couvent des Dames de Saint-Pierre, n’a cessé depuis cette date de voir ses collections s’enrichir

Soixante-dix salles d’exposition se répartissent sur 15.000 m², et 900 m² sont consacrés aux expositions temporaires. Le musée accueille plus de trois cent mille visiteurs par an, dont un tiers de scolaires. « Nous cherchons à saisir le public de demain » indique Geneviève Galliano conservateur en charge du département antiquités.

Une ligne éditoriale assez sobre – Grâce aux différentes expositions, la vie du musée est assurée, mais il faut qu’elles se renouvellent, aussi les expositions temporaires sont-elles limitées à trois mois, sachant qu’il faut trois à quatre ans pour les monter !

Pour ce faire, de nombreuses collaborations entre institutions et musées, français et étrangers, sont indispensables. « Il y a tout d’abord un très gros travail de recherche à faire afin de sélectionner les œuvres, poursuit le conservateur, puis il est nécessaire d’argumenter une demande de prêt adressé à d’autres musées ou éventuellement à des particuliers, qui pour différentes raison peut être refusée ». Le Musée des Beaux-Arts est énormément sollicité dans ce sens, et pour les institutions de moyenne importance, fait souvent des contre-propositions.

Après cela, un catalogue est élaboré, puis un scénographe qui mettra l’exposition en place, recherché. Des menuisiers ébénistes construisent les vitrines dans lesquelles les œuvres empruntées sont apportées par le régisseur avec une précaution particulière, les autres étant accrochées tout aussi minutieusement. Ainsi les visiteurs peuvent-ils commencer à venir les admirer..

« Voir les premiers arriver est très douloureux, précise le conservateur, car on se sent dépossédé de l’exposition qui arrive dans le domaine public ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.