Premier arrivé !

Pour sa onzième édition, Run in Lyon qui s’est déroulé le dimanche 3 octobre, a rassemblé dix-huit mille coureurs, un tiers de moins que les autres années, tous titulaires du passe-sanitaire.

Reprendre la cadence

Cette diminution est due à l’épidémie du Covid 19, les lyonnais sont moins motivés. Ceux qui le sont ont envie de se lancer dans une course officielle de trois parcours à travers la ville, et les quais jusqu’au Confluent. Le marathon faisant quarante-deux kilomètres, le semi-marathon de vingt-et-un kilomètre, et la course de dix kilomètres qui était très accessible, et a particulièrement plu aux familles. Ce dernier parcours était pour la première année, accessible aux handicapés qui avec la crise sanitaire ont souvent été privés de sport.

Joce a trouvé le semi-marathon un peu difficile, mais cela lui a permis de reprendre la course après tous ces mois d’inactivité. D’autres ont trouvé qu’ils n’étaient pas assez préparés, quand certains étaient très satisfaits d’avoir fait le marathon et le semi-marathon dans les temps, ce qui leur prouve qu’ils ont gardé la forme, malgré les confinements successifs. « J’ai essayé de courir un peu régulièrement, assure Jérémy, ces kilomètres ont été difficiles, mais maintenant que je suis arrivé, je suis content ». Tous les participants ont apprécié ce bel évènement qui en raison de la crise sanitaire, n’avait pu avoir lieu les deux années précédentes.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.