Moment de transition

Le Goethe Institut a accueilli son nouveau directeur, dans ses locaux rue François Dauphin, le mercredi 13 mai.

Bernd Finger, fonctionnaire du  Bade-Wurtemberg, à la tête de l’institut depuis deux ans et demi est obligé de partir à la fin du mois. Au cours de son allocution, il a exprimé sa gratitude aux lyonnais avec qui il a passé des moments intéressants et émouvants.

Joachim Umlauf, qui lui succédera début juin, travaille depuis de nombreuses années au Goethe Institut. Né en 1959 à Dûsseldorf, il a d’abord été enseignant à Venise, avant de prendre les directions des instituts de Prague, d’Amsterdam puis de Paris où il se trouve actuellement. Sa venue à Lyon lui permet d’emporter avec lui l’antenne de Marseille. « Que le directeur de Paris vienne à Lyon montre l’importance qu’attache le Goethe Institut à la région Rhône-Alpes » souligne Bernd Finger. La réforme des collèges proposée par le gouvernement français ne convient pas au nouveau directeur, qui pense qu’il reste beaucoup à faire dans le domaine du bilinguisme. « Les rapports culturels entre nos deux pays doivent rester importants, avance-t-il, la première chose est la langue. » Il exprime ses craintes quant au déclin du nombre d’élève apprenant la langue de Goethe, si belle pourtant.

Bernd Finger et Joachim Umlaub

Bernd Finger et Joachim Umlaub

Joachim Umlauf estime que le travail entrepris par son prédécesseur est excellent, il va le poursuivre, mais en même temps développer sa propre politique culturelle.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.