Mécontentement général

Lundi 21 juin, les travaux de l’aire de covoiturage qui doit venir supprimer soixante-quinze places de stationnement quai Gailleton, ont commencé.

Désertion programmée de la presqu’ile

A l’appel du collectif Apaisons le quai Gailleton, une soixantaine de riverains se sont retrouvés pour manifester leur opposition. Sans bloquer la circulation, ils ont fait savoir aux nombreux véhicules passant sur l’axe, que cela ne leur convient pas.

Il est certain que ce changement de destination va perturber la vie du quartier, et apporter des nuisances considérables. Les voitures tourneront plus longtemps pour trouver une place, d’où plus de pollution énergétique, sonore et visuelle !

Cela a été fait sans aucune concertation, pour les riverains c’est inadmissible, d’autant qu’aucune alternative n’est proposée. « Nous sommes les premiers impactés, lâche Robert un manifestant, mais la municipalité n’en a que faire, elle veut supprimer des voitures ». Or pour certaines familles avec enfants ou travaillant à l’extérieur de la ville, une voiture est indispensable.

En soi, le covoiturage est une solution intelligente, car beaucoup de véhicules n’ont qu’une seule personne à bord, mais il existe des applications mobiles tout à fait pertinentes, et une aire de covoiturage naturelle existe devant la Brasserie Georges.

En créer une autre au détriment du stationnement, donc des habitants, pour qu’il y ait quelques voitures par jour, n’est pas une bonne solution.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.