« Lyonnais, je vous aime »

A l’occasion des deux cents ans de la mort de Napoléon, la mairie du 2e arrondissement a organisé une petite exposition de quatre panneaux retraçant les liens entre Lyon et Napoléon.

Du palais à la statue

Il fut libérateur et reconstructeur de la ville après la révolution. A son retour de Marengo en juin 1800 Bonaparte s’arrête à Lyon. Admirateur de la place Bellecour, mais dépité par le carnage fait en ce lieu par la Révolution, il pose la première pierre des immeubles côtés est et ouest de la place.

De retour en 1805, séduit par les travaux en cours qui repoussaient le confluent du Rhône et de la Saône, primitivement au niveau d’Ainay, à la Mulatière, il décide de construire un palais impérial dans ce nouveau quartier. Les travaux débutés en 1810 vont être arrêtés lors de la chute de l’empire et les premières constructions démolies.

@ Musée d’Histoire de Lyon (Gadagne)

Le 13 mars 1815, lors de son passage à Lyon en revenant de l’ile d’Elbe, l’Empereur proclamera « Lyonnais je vous aime », avant de rejoindre Paris.

Puis pendant le second empire, de 1849 à 1870, la place Carnot actuelle, s’appelait place Napoléon. Charles Duhamel, qui fut maire du 2e arrondissement de 1852 à 1860, était un ancien colonel de la Grande Armée. Fervent admirateur de Napoléon, il projette de faire ériger une statue équestre de l’Empereur sur cette place. Pour la financer, il lance une souscription nationale qui n’apporte pas les revenus escomptés, aussi lance-t-il un loterie nationale dotée de prix de fabrication lyonnaise, dont le succès est phénoménal ! La statue sera officiellement inaugurée le 20 septembre 1852, par Napoléon III. Après la défaite de Sedan en 1870, la statue est déboulonnée et détruite. La place Napoléon devient la place Perrache avant de rendre hommage à Lazare Carnot.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.