Littérature noire !

Pour sa 18e édition, le festival Quai du Polar qui se déroule du 1er au 3 avril, reprend ses quartiers au cœur de la Capitale des Gaules, dans les musées, cinémas, théâtres ou encore librairies de Lyon après une année 2021, un peu particulière. Ce rendez-vous international des passionnés de « policiers » met à l’honneur les « villes du polar« . 

Amoureux de lecture policière

Durant ces trois jours, les passionnés de roman noir, de film policier, mais plus généralement de toutes les facettes de l’univers du polar, accourent à Lyon, pour rencontrer auteurs et réalisateurs. Delphine est bibliothécaire à Strasbourg, et profite de cet évènement pour rencontrer le plus d’auteurs possible, pour éventuellement les inviter à venir présenter leurs ouvrages.

Pour cette édition, les organisateurs ont décidé de mettre à l’honneur les villes où se déroulent maintes intrigues, à travers des conférences, ateliers d’écriture, dédicaces, croisières littéraires, projections, mais aussi jeu de piste, escape game et une grande enquête. Bien sûr, les auteurs viennent des quatre coins du monde, aussi bien d’Europe dont bien entendu la France, que d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique ce qui enchante les organisateurs, car c’est un moyen de renouer avec la dimension internationale de Quai du Polar. « Ces policiers et thrillers font découvrir d’autres mondes dans une ambiance particulière » indique Philippe visiteur de la Grande Librairie, à la Chambre de Commerce.

Depuis le début, explorer le polar sous toutes ses formes, cinéma, littérature, série, théâtre… est la vocation du festival qui cette année, veut aller encore plus loin, en partant du livre, pour rejoindre la BD ou naviguer sur les écrans ! « Par ces adaptations, nous voulons montrer la richesse du domaine qui ne cessent d’envahir et d’influencer d’autres secteurs » indique un organisateur. Audrey se complet dans les policiers. « Que ce soit un roman ou un film, on est tenu en haleine, et c’est ce que j’aime, frissonner ».

Au total, plus de cent vingt auteurs, disséminés dans les musées, cinémas, théâtres, bibliothèques et librairies, dont de nombreux fort appréciés des lecteurs et visionneurs du genre, sont invités et participent à ce festival qui sera marqué par la traditionnelle « Grande enquête », qui invite cette année les visiteurs à partir sur les traces d’une exploratrice urbaine ayant mystérieusement disparue. Un parcours ludique – estimé entre trois et quatre heures pour les plus habiles – qui guidera les apprentis détectives de Villeurbanne jusqu’à l’Hôtel de Ville de Lyon. 

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.