L’étau se resserre

Lors d’une enquête flash qui s’est déroulée la semaine dernière, le Syndicat des Indépendants (SDI) a interrogé cinq cents professionnels de l’habillement afin de recueillir leur sentiment quant au report des soldes d’été.

Concurrence déloyale

Si cette enquête confirme la volonté de report des soldes, elle relève aussi que la problématique du secteur est plus profonde pour les commerces indépendants qui ont avant tout besoin de vendre au juste prix, afin de payer leurs charges. C’est pourquoi ils se prononcent majoritairement (60%) pour le report des soldes à compter de mi-juillet. Malheureusement, jeudi dernier, le gouvernement en a décidé autrement en les décalant du 23 au 30 juin, ce qui pénalise l’ensemble des commerces de proximité, qui vivent de leurs marges et non du volume, au bénéfice de la grande distribution.

Pour autant, leur véritable préoccupation porte sur la politique promotionnelle permanente des grandes enseignes concurrentes, et notamment … à l’approche des soldes, qui pénalisent encore plus leurs possibilités de vendre au prix de marché. « Les entreprises de proximité de l’habillement figurent parmi celles qui ont le plus souffert de la crise de la Covid sur les quinze derniers mois, déclare Marc Sanchez, Secrétaire Général du SDI, elles doivent impérativement vendre au prix de marché pour se donner de l’oxygène, avant d’envisager de brader leur marchandise à l’occasion des soldes »

C’est pourquoi tous les indépendants en appellent à une régulation de ces pratiques promotionnelles en la forme d’une interdiction dans les semaines précédant les soldes.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.