Le plus illustre des Français

Les mairies des 2e et 6e arrondissements ont voulu marquer leur attachement au gaullisme, en organisant une cérémonie de remise de gerbes au pied de l’Homme de Pierre, place Bellecour, le lundi 9 novembre, jour du décès du général, cinquante ans auparavant.

Le premier des résistants

Charles de Gaulle a permis à la France de rayonner à travers le monde. « Il avait une politique visionnaire dont la flamme est encore vivante » assure Pierre Oliver maire du 2e arrondissement. En effet, c’est lui qui a rédigé la constitution et mis en place la Ve République

Grâce à lui et à la résistance française pendant la deuxième guerre mondiale, la France est restée ce qu’elle était, un pays libre et indépendant. Dès 1940, il a su transmettre un message d’espoir qui a mené, avec l’aide des Anglais et des Américains, à la victoire.

Ce natif de Lille, a intégré l’Ecole militaire de Saint-Cyr en 1908, puis a rejoint le trente-troisième régiment d’infanterie sous les ordres du colonel Pétain. Lors de la première guerre mondiale il s’est distingué par sa bravoure, mais fut capturé par les Allemands en 1916 et détenu jusqu’à la fin de la guerre, malgré plusieurs tentatives d’évasion.

Il est nommé général en 1940, et peu après, dès la demande d’armistice, il rejoint Londres où avec le concours de Winston Churchill, il appelle tous les officiers et soldats français à le rejoindre pour continuer le combat. Le Premier Ministre britannique le reconnait alors comme le chef de la France Libre qui avec l’aide de ses alliés chassera les Allemands cinq ans plus tard.

Nommé président du gouvernement provisoire en 1946, il est rapidement mis sur la touche et ce sera une véritable traversée du désert jusqu’en 1958 lorsqu’il est appelé par le Président de la République René Coty pour devenir président du Conseil ayant les pleins pouvoirs, chargé d’élaborer une constitution qui sera adoptée le 28 septembre 1958. De Gaulle est alors élu Président de la République.

En 1962 il donne son indépendance à l’Algérie, et l’année suivante participe aux côtés de l’Allemagne, à la construction européenne.

Réélu en 1965, la révolution étudiante et ouvrière de mai 1968 lui sera fatale. Après un référendum lui étant défavorable, il quitte le pouvoir le 27 avril 1969, et se retire dans sa propriété de Colombey-les-Deux-Eglises, où il décède le 9 novembre 1970.

La mairie du 2e organise en ce moment une exposition sur le Général de Gaulle, à laquelle tous les habitants sont invités à participer en lui envoyant des photos concernant cette illustre personnalité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.