L’art du secret !

La rénovation et l’agrandissement du musée des tissus est un projet mené à la hussarde, dans la plus grande opacité !

L’association de Préservation du Quartier du Musée des Tissus, estime que qu’une rénovation est nécessaire, mais se demande s’il n’y aurait pas la possibilité d’améliorer l’existant pour moins cher – la facture pour la collectivité est actuellement estimée entre cinquante et soixante millions d’euros, hors scénographie – sans destruction et sans surélévation générale des bâtiments, car ceci risque de mettre en péril l’harmonie architecturale du quartier, tout en le soumettant à des perturbations massives dans ses circulations, pendant toute la durée du chantier.

« La Région introduit la perspective d’un partenariat public-privé dont on connaît le danger pour les finances publiques et l’intérêt pour le privé, indique Cyrille Glorieux vice-président de l’association, les Lyonnais gardent en tête la dérive de la facture du musée des Confluence ! ».

Pour l’association, l’absence d’informations rend l’affaire circonspecte ! Que se trame-t-il dans le dos des citoyens et des habitants ? La Région, maîtresse d’œuvre, se doit d’être moins « jupitérienne » !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.