La région chef de file

Le jeudi 1er octobre, la région a fait savoir par la voix de son président Jean-Jack Queyranne qu’elle prolonge d’une année, jusqu’au 31 décembre 2016, la convention qui la lie à la SNCF, de manière à rejoindre l’Auvergne dont la convention arrive à son terme fin 2016.

La loi NOTRE du 7 août 2015 accorde à partir de 2017, de nouvelles compétences aux régions, en matière de transport. Rhône-Alpes-Auvergne sera donc chef de file en ce qui concerne la mobilité de demain.
L’avenant signé avec la SNCF comporte cependant certaines exigences. D’abord une garantie de fiabilité notamment pour la ponctualité : les retards excessifs seront remboursés à hauteur de 30%, ensuite une meilleure information des voyageurs, puis de nouveaux indicateurs sur la qualité de service.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Le train est la colonne vertébrale de Rhône-Alpes, indique Eliane Giraud vice-présidente de la région déléguée aux transports, nous exigeons une visibilité totale, afin d’offrir le meilleur service possible aux voyageurs ».

La loi modifie les responsabilités de la région en ce qui concerne la mobilité, celle-ci prolonge donc la convention, mais avec de nouvelles exigences.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.