Intérêt pour la propriété

Après cette période de crise difficile, les projets immobiliers sont toujours d’actualité, mais leur nature évolue

Changer de cadre de vie

Alors que 2021 est désormais bien engagée, l’envie des Français d’investir dans la pierre reste inchangée. Toutefois, l’augmentation de la demande constatée en début d’année chez les primo-accédants s’essouffle, tandis que le désir de changer de vie pourrait convaincre certains de se lancer !

Un Français sur six est engagé dans un projet immobilier, une décision toujours plus marquée chez les cadres et les moins de trente-cinq ans, qui sont encore plus d’un quart à se projeter dans une telle démarche dans les douze prochains mois.

Si acquérir son premier logement reste la principale motivation des Français, face à l’incertitude économique, il est probable que les primo-accédants préfèrent jouer la carte de la prudence. Parmi ceux qui maintiennent leur décision d’acheter, les 18-34 ans et les personnes ayant des revenus inférieurs à deux mille cinq cents euros continuent de porter la demande, certains évoquant des raisons pécuniaires comme le fait de réaliser un éventuel investissement, alors que d’autres ont le désir de constituer un patrimoine à leurs enfants.

Enfin, les projets immobiliers étant principalement liés aux événements de la vie (mariage, décès, séparation, naissance…), une modification de la situation familiale est logiquement citée par 10% des Français, comme l’une des raisons qui pourraient les conduire à s’engager dans un achat. « La crise actuelle ne semble pas avoir impacté leur désir pour la pierre et la demande ne faiblit pas depuis le début de l’année. Cependant, le profil des futurs et potentiels acheteurs évolue, avec des primo-accédants moins présents actuellement sur le marché. Changer de vie apparaît comme le moteur de motivation principale aujourd’hui pour se projeter dans l’immobilier

En outre, le désir de résidences secondaires continue de progresser lentement mais sûrement, passant de 13 % en février à 14 % en mai. L’envie de verdure et d’espace après plusieurs confinements, mais aussi la possibilité désormais de faire du télétravail pourrait bien être à l’origine de ce regain d’intérêt et booster ce marché dans les prochains mois.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.