Histoire de genre

Samedi dernier, à quelques jours de la journée internationale de visibilité lesbienne du 26 avril, un rassemblement pour la fierté lesbienne s’est tenu place de la Comédie, devant l’Hôtel de Ville.

Plusieurs centaines de femmes se sont retrouvées pour dénoncer le peu de reconnaissance envers elles, et leur mise à l’écart de la société. Elles ont entre autres réclamé l’accès à la PMA, pour comme toutes les femmes, avoir des enfants, et dénoncé le patriarcat, le sexisme et l’homophobie dont elles sont victimes dans leurs vies quotidiennes.

Des individus de l’ultra-droite sont venus perturber cette manifestation, en lançant des projectiles, d’où une intervention de la police qui a dispersé ces personnes au moyen de gaz lacrymogène.
Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a condamné ces violences en adressant son soutien à la communauté LGBT. « Le droit de vivre et de revendiquer son identité de genre et d’affirmer librement son amour quel qu’il soit doit être protégé à tout prix » a-t-il déclaré dans un tweet.  Ces actes de violence et d’intimidation ont été condamnés jusqu’aux plus hautes instances de l’Etat.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.