Le Grand Hôtel-Dieu

La métropole, dynamique et attractive, attire les investisseurs qui de ce fait, renforcent la croissance et le rayonnement du territoire.

Offres variées – Dans ce contexte, l’Hôtel-Dieu en cours de réhabilitation, doit d’ici 2018, rouvrir ses portes dans un espace réinventé. L’ambition du promoteur Eiffage et du Crédit Agricole propriétaire, est de proposer un programme très mixte, alliant à un hôtel de luxe de cent cinquante chambres, des commerces, des bureaux, des logements et des lieux de promenade et de détente, afin de rendre le site aux lyonnais. Les commerces seront situés au rez-de-chaussée, à l’extérieur comme à l’intérieur. « L’objectif n’est pas de faire concurrence à ce qui existe déjà dans le quartier, précise Jacques Descours vice-président de la CCI en charge du commerce, mais d’avoir une offre différente, moyenne et haut de gamme. » Le carré mode situé rue de la Barre ira cherche de nouvelles tendances, des enseignes design et mobilier seront à l’intérieur, quand le quai Jules Courmont offrira tout ce qui tourne autour de l’art culinaire et que la rue Bellecordière sera plus hétéroclite. Il est à souhaiter que parmi les nombreux investisseurs à qui ce programme a été présenté, un certain nombre soient séduits par le site et les possibilités d’affaires qu’il offre. Seule ombre au tableau, aucun stationnement pour les clients n’est prévu !

Hôtel Dieu 005

Si en théorie tout doit bien se commercialiser, les lyonnais n’oublient pas que le quartier Grolée, désert depuis une dizaine d’années, est à proximité !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.