Fragilité dans le monde

En partenariat avec la Région et le Rotary Club, Café Joyeux a inauguré sa nouvelle implantation rue Ferrandière, le lundi 21 mars.

Fruit d’un travail quotidien

Le principe du Café Joyeux est d’employer des personnes handicapées, trisomiques ou autistes, pour l’accueil, le service et la cuisine. « Certes, beaucoup de clients savent cela, mais nombreux sont également ceux à qui nous l’expliquons, indique la responsable Maylis de Torcy, le concept est apprécié ».

Cela permet à ces jeunes d’acquérir de l’autonomie, et d’être responsabilisés, ils sont dans un espace bienveillant qui les incite à prendre possession de leur handicap, et à en repousser les limites. « Ils sont ici dans le monde ordinaire non protégé qui leur permet de traiter leur handicap comme un avantage, assure Philippe le père d’une serveuse, Café Joyeux est une entreprise bienveillante ».

Ces jeunes apprennent un métier. « C’est souvent assez sportif, car il y a beaucoup de monde pour le déjeuner, poursuit Maylis de Torcy, nous constatons qu’ils font des progrès tous les jours ».

Fort de huit équipiers handicapés, et de quatre encadrants, Café Joyeux qui accorde une grande importance à l’accueil et au service, a ouvert il y a juste deux mois, et constate que près de neuf mille convives ont déjà poussé la porte de cette entreprise humaine dont le concept souhaite en France, irriguer le XXIe siècle.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.