Expérimentation controversée

Depuis le début de la semaine, le cours Charlemagne est piétonnisé pour un minimum de trois mois, entre le quai Antoine Riboud et la rue Paul Montrochet, et le tram T2 a été mis en service, le terminus se trouvant derrière le Conseil régional. Le carrefour Charlemagne-Montrochet devient trop complexe, il faut agir.

Apaisement ou paralysie ?

Pour cela, il est nécessaire de fermer l’une des quatre branches de ce croisement, c’est Charlemagne nord qui a été retenu. Cet espace va être aménagé et valorisé par création d’une ambiance piétonne constituée de marquages au sol colorés, et le secteur, particulièrement la darse et la place François Mitterrand, végétalisé, pour venir créer des îlots de fraicheur. La traversée cyclable de cet espace apaisé se fera le long des voies du tram. Pour renforcer le caractère piéton de la zone, des terrasses en bois sur lesquelles sera posé du mobilier, viendront prolonger les trottoirs.

« Nous avons des difficultés à comprendre que ce carrefour va être engorgé quand le centre commercial est fermé et que la plupart des entreprises sont en télétravail, indique Pierre Oliver maire du 2e arrondissement, pour nous, cette expérimentation ne sert à rien ».

Cette fermeture à la circulation est l’occasion de tester de nouveaux usages. « Nous attendons une diminution des flux de circulation, précise Fabien Bagnon vice-président de la Métropole, ce qui entrainera une diminution de la pollution ».

L’objectif est de proposer une alternative à la voiture, tram, vélo, marche, mais cela ne convient pas forcément à tout le monde ! « Le nord du cours Charlemagne est déjà interdit aux voitures entre la place des Archives et le cours Suchet, cela entraine de nombreux bouchons, indique une riveraine, piétonniser à la Confluence risque de paralyser le quartier ».

Cette opération consiste en un rééquilibrage de l’espace public, en offrant des alternatives à la voiture individuelle !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.