Enjeu essentiel

Le logement est une priorité pour le 1er arrondissement, car il détermine la vie. Aussi, la ville a-t-elle décidé de renforcer le parc social et de soutenir l’habitat participatif.

Mettre à l’abri les plus défavorisés

La fin de la trêve hivernale rime avec expulsions. Le 1er veut réduire les inégalités dues au logement, et s’engage pour desserrer l’étau du logement abordable. Vingt opérations de création de logements sociaux sont prévues dans l’arrondissement, ce qui permettra de loger vingt familles, dont certaines d’agents municipaux. L’habitat participatif, où cohabitent des personnes fragiles, des bénévoles et des professionnels est également un moyen d’inclusion dont le 1er ne fait pas fi. « Nous souhaitons également relever le défi du vieillissement et du handicap, en produisant des logements adaptés » assure Malika Haddad-Grosjean adjointe à la ville inclusive et à l’action sociale, au cours du Conseil d’arrondissement du mercredi 4 mai.

Une action citoyenne déployée par un collectif d’habitants, soutenue par la mairie du 1er et par la ville, consiste à mettre à l’abri de jeunes personnes migrantes, dans un immeuble place Chardonnet, afin de leur procurer un habitat digne. Ceci permet de créer du lien et de favoriser l’insertion sociale, en luttant contre l’isolement. D’autant que l’épicerie sociale et solidaire de la rue des Capucins leur fournit des denrées au moindre coût.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.