Déclaration d’amour

Si le Chemin de Croix du Christ est un chemin de souffrance, il est aussi porteur d’espérance.

Répondre au mal par le bien

Dans un monde agité où l’humanité et la planète souffrent de la faim, de la guerre, de l’égoïsme et de l’indifférence. « Ayons l’audace de changer nos modes de vie, lance Monseigneur de Germay archevêque de Lyon, lors du Chemin de Croix organisé dans les rues de la presqu’ile, le vendredi 15 avril, qui a attiré beaucoup de fidèles « La vie continue, indique Frère Thomas, dominicain, nous prions dans la cité, au milieu de cette vie ». Cela interpelle, les gens regardent cette procession qui est allée de l’église Saint-Nizier jusqu’au cloitre de l’Hôtel-Dieu, avec une curiosité respectueuse ou amusée, et parfois moquerie. Et pourtant, tant de personnes ont besoin d’être aidées !


Les lycées Belmont et Saint-Marc étaient présents, avec un bon nombre d’élèves. « Nous sommes ici pour éclaircir notre foi, soutient l’un d’eux, et pour partager un moment ensemble ». Comme toutes les personnes présentes, ils font une démarche d’humilité, pour se préparer à la résurrection, et accueillir la joie de Pâques.

La force du mal continue à sévir et à détruire. Nombre de familles sont fragilisées, humiliées et déchirées par la violence ou victimes des injustices. Les hommes sont écrasés par le poids du péché et des grandes désolations qui les entourent. Le Chemin de Croix demande au Seigneur de transformer nos familles et nos patries en espaces d’Amour et de sérénité, et qu’il permette aux uns de tendre la main aux autres, dans un esprit de bienveillance, car l’injustice et la violence règnent trop à travers le monde.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.