Comportements déviants

Conséquence de la crise sanitaire et de l’évolution des modes de déplacement, le recours aux trottinettes s’est accru en 2020,

De plus en plus de personnes utilisent ce mode de déplacement, mais beaucoup adoptent des comportements dangereux. Les usagers généralement trentenaires, n’ont pas le sentiment d’être soumis au code de la route et leur conduite s’avère inconsciente, 66% déclarent ne pas s’arrêter au feu orange,78% à téléphoner en roulant, 72% consultent ou envoient des SMS et 65% publient sur les réseaux sociaux, quand la majorité roule sans casque, et sur le trottoir.

Cela est lié au sentiment que la trottinette est un jouet. Les utilisateurs ne la considèrent pas dangereuse, même lorsqu’ils sont sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, ce qui donne lieu à des comportements inconscients

Un peu plus de la moitié des usagers possèdent une trottinette personnelle quand l’autre moitié utilise celles en libre-service.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.