Commerces en péril

La reprise est là, mais l’affluence de consommateurs ne touche pas les commerces de proximité.

Un chiffre d’affaires insuffisant au regard du contexte
Bien que la consommation soit en forte hausse, l’affluence annoncée depuis la réouverture des commerces le 19 mai dernier ne semble pas concerner les commerces de proximités, hors cafés et restaurants. Ces professionnels sont ainsi 44% à constater une baisse de fréquentation au regard d’une même période dans des conditions d’ouverture classiques, lorsque 33% ne voient aucune différence.
De fait, depuis le 19 mai, peu de consommateurs augmentent à la fois le panier moyen et le volume d’achats, si bien que les chiffres d’affaires restent au mieux dans le même étiage que d’habitude, lorsqu’ils ne baissent pas. 


Si l’on peut considérer cet élément comme positif en ce sens que l’activité retrouve ses niveaux de 2019, il n’en reste pas moins inquiétant à l’issue d’une année de baisse de chiffre d’affaires comprise entre 20% et 30%. Pour compenser les six premiers mois de l’année particulièrement chaotiques, les commerçants devraient enregistrer de forte hausse de leur CA jusqu’à la fin de l’année 2021, mais cela n’est pas le cas.
Les stocks surabondants risquent de ne pas être écoulés par les soldes qui ont débuté mercredi dernier, et sont loin d’être attendus comme un accélérateur fort, seuls 18% des commerçants estiment que les quatre semaines qui s’annoncent leur permettront d’en écouler la majeure partie.

 A ce stade, plus de la moitié des entreprises de proximité estiment qu’elles ne seront pas en capacité de compenser les pertes du premier semestre 2021, par une activité accrue au second, lorsque 40% n’ont aucune visibilité́ sur ce point. Seules 8% considèrent que le rebond futur de leur activité sera suffisant pour compenser les pertes du premier semestre.

contact: lyon-presquile@orange.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.