Cinq ans au front !

Au cours de la dernière assemblée plénière du mandat, Laurent Wauquiez président du Conseil régional, a fait le point sur les dossiers actuels.

Economies – investissements

Dès le début de la mandature, en décembre 2015, l’objectif de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été de faire des économies sur certains postes, de manière à les réinjecter dans d’autres, et ainsi remettre le bateau à flot. Ainsi, elle a pu investir dans de nombreux domaines, lycées, transports, hôpitaux, aménagement du territoire … et depuis une année la Covid.

Sa solidité financière l’a protégée et lui a permis de préparer l’avenir. Ainsi de nombreux lycées ont été rénovés, et six sont en cours de construction ; le budget pour la culture a été doublé ; celui pour les hôpitaux et la santé multiplié par six. Elle a également investi dans les transports et l’aménagement du territoire. « Nous avons fait tous ces efforts sans mettre les finances de la région dans le rouge, et sans augmenter la dette, affirme Laurent Wauquiez, nous avons tenu nos impératifs de bout en bout ». Et de préciser qu’au cours de ces cinq années, il n’y a pas eu d’augmentation d’impôts ni te taxe.

Un soutien précieux

Au travers des masques, de la campagne de tests fin 2020 qui a détectée trente mille cas positifs, et de l’aide apportée aux étudiants, elle a injecté cent millions d’euros pour la protection des citoyens.

Les centres de vaccination coûtent très cher. Certaines communes appellent à l’aide. La région va les soutenir et ouvrir de trois à cinq centres de vaccination qui lui seront propres, car la sortie de la crise passe par la vaccination qui devra être le plus large possible.  « Notre objectif est de soutenir cent mille vaccins par semaine d’ici fin mai » poursuit le président.

Ensuite elle a apporté son soutien aux commerces menacés, au total vingt-cinq mille entreprises pour sauver quinze mille emplois.

En avril, Auvergne-Rhône-Alpes a subi un phénomène de gel exceptionnel. Douze mille exploitations ont été touchées, les agriculteurs sont en grande détresse. Aussi, la région a débloqué une enveloppe de quinze millions d’euros pour leur venir en aide.

La Région portera le projet de l’Académie de l’OMS qui doit être construite à Gerland d’ici 2023, et qui s’inscrit dans l’engagement Santé de la cité rhodanienne.

L’affaire ERAI ne touche en rien l’équipe actuelle, l’association a été liquidée avant son arrivée. Elle a d’ailleurs l’intention d’intenter une action en justice contre l’ancien exécutif, car ce n’est pas au contribuable à payer des fautes de gestion délibérées !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.