Besoin de végétalisation

La ville a de grandes ambitions en ce qui concerne le projet de territoire. D’abord, la mise en place d’une signalétique piétonne, puis la création de stationnements pour modes doux, la végétalisation des rues et des cours d’école, le soutien à l’économie sociale et solidaire, la lutte contre le gaspillage dans les cantines et restaurants, puis la collecte des déchets dans les écoles.

Ce sont les grandes lignes, mais aucune précision n’est donnée sur ce qui va être fait dans le 2e arrondissement, quelles cours d’écoles seront végétalisées. « L’absence de lisibilité et de visibilité est totale pour notre territoire » lance Pierre Oliver maire du 2e, au cours du Conseil d’arrondissement du jeudi 23 juin. Et de préciser que la ville semble ne pas avoir la capacité de réaliser ce qu’elle avance. Les parents sont demandeurs de végétalisation dans les écoles, mais rien ne parait à l’horizon ! Valentin Lungenstrass, adjoint au maire de Lyon, n’accepte pas ces propos et précise que la végétalisation prend du temps, qu’il y a plus de deux cents cours d’école à végétaliser à Lyon, et que cela ne peut pas se faire du jour au lendemain !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.