Aménagement soit, mais pas à n’importe quel prix

Le site aux alentours de Saint-Nizier fut occupé dès l’antiquité, et est en constante évolution. A cette époque, habitations et activités commerciales fleurissaient.

Les commerçants remontés – Comme la Saône était fréquemment en crue, un premier mur est construit en 1509, puis des aménagements successifs facilitent le passage des bateaux et le débarquement des marchandises, si bien qu’au XVIIIe siècle, le quai et ses trois ports deviennent des hauts lieux de la navigation fluviale à Lyon. Au XIXe de nouveaux ports sont construits, mais les crues perturbent toujours l’utilisation des quais. La ville décide alors de réaliser des murs pour lutter contre les inondations, ce qui va réellement améliorer le confort des riverains.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais aujourd’hui, dans le cadre de l’aménagement des rives de Saône, un parking souterrain est en construction sous le quai et la place d’Albon. Pour commencer, des fouilles archéologiques qui révèleront différentes phases de l’histoire de Lyon, sont en cours. Ayant déjà pris un an de retard, ces travaux perturbent la vie du quartier, à commencer par les commerçants, qui derrière les palissades ne sont plus visibles « Notre chiffre d’affaire ne cesse de baisser, nous en sommes déjà à -28%, assure le patron de Tout l’Monde en parle, quai Saint-Antoine, et nous n’avons aucun recours ». Quelques boutiques ont déjà dû mettre la clef sous la porte, comme le fleuriste place d’Albon, dont le fonds a été repris par Lyon Parc Auto, coïncidence …, et les autres se font du souci quant à leur avenir, il leur semble que la ville tient peu compte d’elles. « L’arrière de notre magasin donne sur la place Saint-Nizier, indique Marie Sellem de Jet Modelisme situé place d’Albon, lorsqu’un client s’arrête pour charger, immédiatement les contractuels sont là pour le verbaliser, la tolérance n’est pas de mise. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après ces fouilles qui doivent durer jusqu’à fin février, les forages recommenceront, ce qui du fait des nuisances sonores, impacte les riverains, mais comme le dit l’un d’eux résolument optimiste, c’est un mal pour un bien, mais un mal qui dure !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.