Alternative pollution

Pour les habitants du quai Gailleton, ceux des rues avoisinantes, et le collectif « Apaisons le quai Gailleton », le projet d’aire de covoiturage qui supprime soixante-quinze places de stationnement dans le parking situé entre les deux voies de l’axe nord-sud, est totalement inutile.

Beaucoup d’inquiétude

La circulation est déjà très dense sur ce quai, et ce projet ne peut que rajouter des véhicules qui viendront chercher leur covoitureur.

Il est clair que la municipalité ne tient absolument pas compte des familles, qui avec plusieurs enfants, ont besoin d’une voiture. « Supprimer de plus en plus de places de stationnement dans le quartier nous incite à le quitter » indique Marie de Colbert habitante de la rue des Remparts d’Ainay, qui le mercredi conduit six enfants dont un handicapé, à leurs différentes activités.

La municipalité cherche à modifier les mobilités dans la presqu’ile, sans en connaitre la population ! Les habitants du centre-ville utilisent le moins possible leur voiture lorsqu’il s’agit de trajets urbains. Ils veulent tout de même pouvoir la stationner. Ce parking est un lieu de stationnement essentiel !

« Cette aire va créer un chassé-croisé de véhicules qui n’auront rien d’autre à faire dans la presqu’ile que de récupérer une personne, lance Florence de Loitière habitant le quai, co-fondatrice du collectif, c’est totalement absurde ». En effet, il s’agit d’enlever des voitures qui ne polluent pas puisque à l’arrêt, pour faire venir des voitures qui polluent !

Tous les habitants de la presqu’ile sont d’accord pour réduire l’utilisation de la voiture, mais non pour la supprimer. La chance du centre-ville est d’être vivant et habité, caractéristique à conserver !

D’accord pour repenser la vie dans la presqu’ile, mais pour l’améliorer et non pour la contraindre !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.