Zoom sur la ville marchande

A Lyon, le commerce est particulièrement important dans la presqu’ile où quelques mille cinq cents boutiques et de nombreux artisans sont répertoriés. Cependant, beaucoup d’autres quartiers ont une offre complète et diversifiée (Part-Dieu, Monplaisir, Guillotière etc.).

Dynamisme commercial entraine dynamisme citadin
Afin de les accompagner, la ville fait des enquêtes pour répondre aux attentes des lyonnais, et s’efforce d’identifier les différents types de commerces et artisans, et de les répartir dans les quartiers. Les associations de commerçants permettent de dynamiser les secteurs par des animations comme le Tapis Rouge rue Auguste Comte, la piétonisation du bas des pentes ou les illuminations. Tendance Presqu’ile, association manager du centre-ville valorise le territoire et ses boutiques. « Plus le commerce est dynamique, mieux va-t-il, et plus le quartier est attractif » assure Fouziya Bouzerda adjointe au maire de Lyon déléguée au commerce et à l’artisanat. Et la presqu’ile n’en a pas fini, les commerces vont dans les mois à venir s’implanter sur 17.000 m² à l’Hôtel-Dieu, le quartier Grolée se repeuple, et la Confluence ne cesse de se développer.
La ville qui soutient également la filière artisanale, qui est celle du savoir-faire, cherche à équilibrer les intérêts de tous.

Besoins identifiés
Les marchés sont à Lyon très divers et fort appréciés, non seulement les gros tels ceux du quai Saint-Antoine ou de la Croix-Rousse, mais aussi les plus petits et spécialisés tels ceux de producteurs comme place Carnot ou bio comme à la Halle de la Martinière à partir de l’automne prochain. « Avec ses soixante-dix-huit marchés hebdomadaires, Lyon est la première ville de France en ratio par habitant » poursuit l’adjointe.
La municipalité se mobilise pour avoir le moins possible de pas de portes vacants. « La ville en compte 7%, indique Fouziya Bouzerda, et la presqu’ile un peu moins, la rue Victor Hugo se positionne très bien ! ».
Certains commerces reviennent en centre-ville, il faut en profiter, si l’on veut qu’ils vivent, il faut les faire vivre !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.