Des vœux en piqure de rappel

Le rendez-vous traditionnel et convivial des habitants du 2e arrondissement, à l’occasion des vœux du maire Denis Broliquier, a eu lieu le mardi 9 janvier à l’Embarcadè  re.

Regard positif

Ce dernier a d’abord souhaité une bonne santé à tous, car être en forme permet de vivre et de s’engager dans différents domaines, de travailler et ainsi de créer de la richesse, ou d’être bénévole.

« Nous avons besoin de vous, de votre efficacité et de vos compétences pour le service de la collectivité, soutient-il, restons positifs en voyant le verre à moitié plein ! ». Il est vrai que globalement dans le monde, même si tout ne va pas, le niveau de vie n’a jamais été tel qu’au XXIe siècle, et la violence qui certes existe encore, a diminuée. Il est tout de même nécessaire et indispensable de faire face aux épreuves et aux difficultés.

De leur côté, les élus du 2e cherchent, en faisant attention à tous, enfants, familles et séniors, à établir le bien-être de chacun dans l’arrondissement. Ils accompagnent également  les transformations du territoire, comme le quartier Grolée, l’Hôtel-Dieu, la rue Victor Hugo, la Confluence et le musée des Tissus pour lequel la ville est sollicitée, mais aussi la construction de la résidence Rinck, la réfection de Saint-Bonaventure etc., et pensent également aux équipements de proximité !

Georges Képénékian a insisté sur le caractère de centralité majeur de l’arrondissement, en relevant que les transformations vont aller bon train dans les années qui viennent, avec le Grand Hôtel-Dieu qui fera rayonner la ville, le projet de la gare Perrache qui a vocation à redevenir traversante, les Terrasses de la Presqu’ile et le plan presqu’ile qui apporteront de nombreuses améliorations dans la cité et l’aménagement de l’A6-A7 qui changera profondément la configuration de la ville.

« Les relations entre les arrondissements, la ville et la métropole vont changer, précise-t-il, nous devons inventer l’étape suivante, en nous projetant dans les vingt années à venir, car la population augmente régulièrement, les équipements publics doivent donc suivre ».

Depuis six mois des signes nouveaux sont apparus dans les deux collectivités que sont la ville et la métropole, du fait du changement respectif de maire et de président. 2018 dira si les évolutions espérées sont à la hauteur des attentes !

Honneur et distinctions

Six établissements ou institutions de l’arrondissement ont été mises à l’honneur.  D’abord la police, pilier de la République, qui en 2017 s’est investie avec courage dans de nombreuses affaires, puis l’association sportive Bellecour Perrache qui a eu des résultats exceptionnels, puis les Petits Frères des Pauvres pour leurs actions de solidarité remarquables, l’association d’entraide des personnes âgées du 2è pour le soutient qu’elle apporte aux séniors, la charcuterie Montaland qui participe activement à la vie du quartier, et le lycée Juliette Récamier qui en organisant en 2017 une semaine de l’engagement, a incité les jeunes à devenir acteurs de la société.

« Nous ne devons pas subir l’avenir, mais le prendre à bras le corps ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *