Vivre en paix

La sécurité est une vraie préoccupation de l’ensemble des habitants du 1er arrondissement, c’est un sujet dont tout le monde parle, et qui a des conséquences sur la vie quotidienne.

Rester en dialogue

Le Conseil de quartier et les associations se mobilisent en demandant à la ville que des moyens soient mis en place pour faire reculer la violence. « La sécurité est une préoccupation quotidienne de la ville, assure Mohamed Chihi adjoint à la sécurité, au cours du Conseil d’arrondissement du mercredi 16 mars, nous avons un objectif global, et sommes conscients de la nécessité d’une approche de prévention et de répression ». Pour lutter contre l’ensemble des phénomènes de délinquance, la ville augmente les effectifs de police municipale et spécialement dans le 1er, où le poste de proximité est maintenu, de manière à ce qu’elle puisse tisser des liens qualitatifs avec la population, en intervenant principalement sur la tranquillité publique, au plus près des habitants.

Il y a cinquante et une caméras de vidéosurveillance dans le 1er. Les images sont conservées pendant trente jours, ce qui permet aux victimes de faire valoir leurs droits pendant un mois. La ville s’est dotée de douze caméras nomades qui peuvent aller partout, pour régler des problématiques ponctuelles. Du fait de l’aménagement de la rue des Capucins, les rodéos ont disparu dans cette artère.

A travers une chartre nocturne et le conseil de la nuit composé d’élus d’arrondissement, la ville fait son possible pour maintenir des relations correctes avec les commerçants travaillant en horaires décalés, nombreux dans le 1er.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.