La ville vue des fleuves

 

Le samedi 5 novembre, à l’initiative du Conseil de Quartier Bellecour-Carnot, et dans le cadre du plan de sensibilisation au développement durable du Grand Lyon, la presqu’ile a été découverte depuis les fleuves.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Evolution de la cité – Une cinquantaine de personnes, des 1er, 2e, 4e et 9e arrondissements ont donc embarqué pont Galliéni pour remonter jusqu’au pont de la Guillotière, afin de se rendre compte de la coupure formée par l’axe nord-sud, entre la presqu’ile et le fleuve. Puis demi-tour en direction de La Mulatière. « Après avoir longé le quartier de La Confluence, nous arrivons au confluent du Rhône et de la Saône, où se trouve le Musée des Confluences » précise le guide Yvan Carlot. Il a alors parlé du prochain déclassement de l’autoroute, qui permettra dans un futur assez proche, la construction du  pont des Girondins, et d’une passerelle sur la Saône. En remontant la rivière, au niveau du pont Kitchener, il a expliqué l’évolution du quartier, comment les iles existant jusqu’au XIXe siècle, se sont transformées, suivant les plans de l’architecte Perrache, en presqu’ile, quartier industriel et ouvrier jusqu’à la fin du XXe siècle, qui devient résidentiel au XXIe. Plus loin, le défilé de Pierre Scize et ses dangers pour la navigation fluviale d’antan, ainsi que son fort, résidence des archevêques au Moyen-Age, devenu aujourd’hui l’école nationale du Trésor Public, ont retenu toute l’attention des voyageurs. « Nous avons passé un moment convivial et instructif, assure Olivier du conseil de quartier Bas des pentes, ce fut l’occasion d’échanges intéressants ». Puis retour et débarquement dans la darse de la Confluence.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.