La ville de demain

Le Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat (PLU-H) élaboré à l’initiative de la Métropole, concerne les cinquante-neuf communes de l’agglomération, dans trois domaines principaux, l’urbanisme, le patrimoine et l’environnement.

Un document majeur

Son objectif est de faire du Grand Lyon une métropole compétitive, offrant des activités et commerces diversifiés, des logements pour tous, à des prix abordables, de manière à faire du centre-ville un lieu agréable à vivre. Le projet prévoit une densification des constructions, ce qui dans le 2e arrondissement permet de conforter le développement de la Confluence, pour construire la ville de demain. « Dans ce quartier on est parti de rien, indique Philippe Gibert, 1er adjoint à la mairie du 2e, lors du conseil d’arrondissement du lundi 4 décembre, pour constater aujourd’hui une forte densification et une grande mixité sociale ».

Dans ce PLU-H, les réalisations d’équipements associatifs et sportifs pour ce quartier sont inexistantes, et les transports collectifs, étant donné les constructions prévues, sont bien insuffisants. « Le fait de prolonger le tram d’une station ne changera rien au problème de circulation qui existe déjà, assure Grégory Sansoz élu dans le 2e arrondissement, un métro manque cruellement ».

Le PLU-H doit apporter une qualité de vie, et sur ce point les avis divergent, car la Confluence, qui sera très végétalisée avec le quartier du Champs à l’extrémité de la presqu’ile, est reconnue internationalement comme une ambition exceptionnelle.

Dans un nouveau quartier dense et diversifié, il faut mettre en place les services et les équipements publics nécessaires. Or à la Confluence, les autorisations de construire sont données, la population augmente, mais les équipements et services publics ne suivent pas.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *