Victimes et boucs émissaires !

La crise dure. Ses conséquences sont lourdes pour des millions de jeunes qui voient leur mode de vie bouleversé : confinés, privés d’emploi, privés des sociabilités les plus ordinaires telles réunions de famille, entre amis, sorties culturelles, sorties festives, etc.. 

Les jeunes sont dans ce contexte particulièrement exposés. Eux aussi, à leur manière, sont en première ligne dans une crise qu’ils peuvent facilement considérer comme une « crise de vieux », dernier « baroud d’honneur » de babyboomers dont on a déjà tant décrié les privilèges.

Une réelle déstabilisation

La jeunesse est bousculée dans ses certitudes, mise en difficultés sur le marché de l’emploi, et son intégration dans le monde de l’entreprise est difficile. 

Déstabilisation réelle et lourde de conséquences certes, mais elle sait composer de manière très responsable. Malmenée par les conséquences de la crise sanitaire et deux confinements, la situation de nombreux jeunes sur le marché du travail s’est fortement dégradée du fait que les entreprises ont réduit la voilure pour limiter les dépenses. De ce fait, des milliers de jeunes qui hier auraient trouvé des contrats en alternance ou des embauches sans trop d’expérience ont vu les portes des recruteurs se fermer une à une ou leur niveau d’exigence augmenter. Donc plus de petits boulots, et perspectives d’embauche morose étant donnée la situation économique.

Le monde de l’entreprise lui apparaît alors comme difficile à intégrer, mais en même temps comme un univers protecteur qui permet d’aborder la période actuelle avec plus de sérénité, mais qui ne sera pas trop long, car beaucoup désirent se mettre à leur compte.

Mais la jeunesse est aussi pointée du doigt lorsqu’elle se comporte de manière irresponsable en s’agglutinant aux terrasses des cafés dès leur réouverture, et en organisant des rassemblements sans prendre aucune précaution.

Et pourtant, les enquêtes le montrent, il serait préférable de célébrer la responsabilité, le respect des règles édictées et l’exemplarité dans la protection de leurs aînés de la majorité des jeunes, plutôt que de s’arrêter et d’exagérer quelques dérapages qui ne font que renforcer le mouvement de fracturation de notre société.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.